Revue de presse – Mystique de la Vènerie

Plébiscité par tous les spécialistes, ce DVD est sans nul doute un des meilleurs jamais réalisé sur la vénerie. Avec un angle original, Jean-Dominique Michel, cinéaste anthropologue dépasse le cadre du film animalier ou de chasse pour saisir une dimension spirituelle exceptionnelle.

Revue nationale de la chasse

La vénerie a le vent en poupe. Elle prend encore une dimension supérieure avec ce DVD remarquable réalisé par le cinéaste anthropologue, Jean-Dominique Michel. Caméra au poing, il plonge au cœur de la vénerie et en saisit les plus beaux instants. Il s’agit comme son nom l’indique, d’une approche de la dimension spirituelle de la vénerie, apparemment sans précédent dans la registre audio visuel. Original et saisissant, un film à voir sans modération !

Grand Gibier Magazine

Par touches successives, comme un aquarelliste, le réalisateur nous fait pénétrer dans l’univers de la chasse à courre. Festival de sens, de symboles, la vènerie touche à l’essentiel, à la vie, à la mort.

Connaissance de la chasse

Pendant 3 ans, Jean-Dominique Michel a suivi caméra à l’épaule de nombreux laisser-courre au sein du rallye de la Brie pour nous livrer un film documentaire qui nous permet de découvrir la vènerie sous un regard nouveau, différent de ce qu’on a pu voir jusqu’à présent. Les scènes de terrain sont ponctuées d’interview de spécialistes, de la maîtresse d’équipage et de ses deux fils, du valet de chiens et de quelques boutons. Autant de portraits qui laissent entrevoir la complexité des liens qui unissent les veneurs et la ferveur avec laquelle ils vivent ce rite originel.

Chassons.com

« Mystique : relatif au mystère, à une croyance cachée, supérieure à la raison, dans le domaine religieux », nous dit le Petit Robert. Au vrai, c’est bel et bien sur ces voies peu communes –en tout cas pour ce qui est de la chasse- qu’a empaumé Jean-Dominique Michel pour nous amener à nous poser quelques questions presque existentielles sur l’alpha et l’oméga du noble déduit (…) Rehaussé par des images de premier ordre, et par des contributions aussi passionnantes qu’autorisées (..), le réalisateur nous livre quelques-unes de ces émotions. »

Jours de Chasse