Qu’est-ce que la Création ?

La question m’était posée (conjointement à d’autres auteurs) par la revue Hozho – Chamanisme et Médecines de la Terre, sous forme d’une carte blanche :

Nobody knows… Les religions proposent des certitudes, le matérialisme cartésien referme le questionnement là où la spiritualité invite à la contemplation féconde du mystère de notre existence. Et puisque le sens de notre expérience terrestre n’est pas donné, puisque nous ne savons rien de l’essentiel, nous avons à nous rendre créateurs de ce temps de vie qui nous est donné– et que nous avons probablement choisi. Je ne crois pas en une morale, mais à une éthique :  celle que certaines choses nourrissent la vie en nous et la font grandir alors que d’autres la rétrécissent ou la blessent. L’invitation est alors celle de pouvoir éprouver le sens de la relation que nous entretenons avec nous-mêmes, avec les autres et avec le monde…

Nous portons en nous une nostalgie de l’infini qui nous conduit par les jeux du besoin et du désir à chercher une satisfaction qui puisse restaurer en nous un sens de la plénitude originelle. Plus cette nostalgie est vivace, plus nous pouvons aborder le monde dans un état de tendresse et de vulnérabilité. Et nous sentir reliés, en unité de destinée avec toutes les formes de vie. Lorsque cette ressource s’assèche, émergent alors des tentatives de domination et d’exploitation, de consommation effrénée dans l’espoir illusoire que nous pourrons être comblés par ce qui, par nature, est éphémère. Le risque apparaît alors de stériliser et de brutaliser ce monde qui nous fait peur et que nous rêvons de pouvoir mater par notre savoir et notre technologie.

Je crois aux vertus de la créativité et du symbolique pour nous faire avancer sur ce chemin qui nous ramène au cœur de nous-mêmes et de notre expérience de vie. Le jeu avec les formes, les qualités, le sens nous met en contact avec le mystère et nous invite à le rencontrer. Nous pouvons alors nous reconnaître sensibles, ouverts, vivants, avec une possibilité de danser notre vie plutôt que de la subir.

Qu’est-ce que la vie ?
C’est l’éclat d’une luciole dans la nuit.
C’est le souffle d’un bison en hiver.
C’est la petite ombre qui court dans l’herbe et se perd au coucher de soleil.

CROWFOOT Chef Pied-Noir (1830-1890)


HOZHO No 0- www.hozho.ch / www.universduchaman.ch

Cet article a été publié dans Général. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s