La vraie raison de l’augmentation continuelle des coûts de la santé (celle dont vous n’entendrez jamais parler)

Rituel immuable depuis que le souverain a décidé de la couverture d’assurance-maladie obligatoire en Suisse : celle des augmentations massives annoncées au temps des vendanges, aussi certaines que celles-ci. Berne impose, les caisses perçoivent, l’opacité continue de prévaloir, les autorités genevoises protestent et tempêtent, les citoyens passent à la caisse.

On invoque le vieillissement de la population (certes !), le prix d’une médecine de qualité à laquelle tout le monde est attaché (soit), et pourtant personne ne met le doigt sur le fond du problème.

Lire plus

 

Publié dans Général | Laisser un commentaire

La révolution copernicienne du microbiote

Repérer dans les découvertes récentes ce qui va modifier durablement notre vision du monde est un exercice passionnant. L’humanité progresse ainsi par seuils, avec un temps de latence inévitable entre les nouvelles connaissances scientifiques et leur intégration dans la mentalité collective.

Parmi les champs de recherche hautement significatifs du domaine médical, il en est deux dont on parle encore peu mais qui vont révolutionner notre manière d’appréhender notre santé aussi bien que notre vision du monde.

La première est l’épigénétique, soit la manière dont notre mode de vie (relations, pensées, émotions, histoires de vie, habitudes) impacte notre corps en stimulant ou modérant l’expression de notre capital génétique. Celui-ci ne compterait qu’à hauteur de 15% dans cette expression, le reste dépendant de cette partie modulable et sensible relevant de notre expérience de vie.

La seconde est la découverte de l’importance du microbiote.

Lire plus

Publié dans Général | Laisser un commentaire

Crise de l’autorité et révolution du savoir

Un thème lancinant de notre époque est celui de la crise de l’autorité. L’allégance traditionnelle aux personnes investies d’une fonction est aujourd’hui battue en brèche en de nombreux endroits. Chez nos voisins, Nicolas Sarkozy, jamais en reste d’un cheval de bataille pour assouvir son addiction au pouvoir (c’est neurologique, nous reviendrons sur cet aspect dans un prochain billet) se positionne dans le projet de restaurer une autorité forte.

Sans nier les difficultés réelles de cette évolution –notamment la perte de la contention de l’agressivité qu’assurait le respect « éthologique » de l’autorité- il convient de relever que la mesure du phénomène reste peu et mal prise. Parce que sa racine profonde n’est pas appréhendée.

 

Lire plus

Publié dans Général, Management, Politique, Société | Laisser un commentaire

Au risque de Maurice Zundel

Ce modeste abbé originaire de Neuchâtel, décédé il y a une quarantaine d’années, s’est imposé depuis comme une des grandes voix mystiques et humanistes du XXème siècle. Avec des compréhensions fulgurantes de la condition humaine, évidemment énoncées dans un langage chrétien, mais qu’il a su épurer et essentialiser.

Maltraité par sa hiérarchie qui le trouvait trop mystique, trop original, voire trop protestant, Zundel passa sa vie en errances pastorales, dans les travées obscures de postes de dernier rang. « L’Eglise n’aime pas les originaux ni les franc-tireurs, fussent-ils des Saints » a ainsi dit de lui son évêque. Son seul titre de gloire sera d’avoir prêché une retraite de Carême au Vatican en 1972 à l’invitation de Paul VI, avec qui il s’était lié d’amitié cinquante ans plus tôt et qui le considérait comme « un génie, un génie de poète, un génie de mystique, écrivain et théologien, et tout cela fondu en un, avec des fulgurations« .

Zundel était à l’affut de toutes les aventures de l’art, de la science, des évolutions sociales, avec au centre de tous ses questionnements : L’être humain existe-t-il ? Quelle est la condition pour que notre vie soit autre chose qu’une somme close de conditionnements et de préjugés, qu’elle puisse accéder à cette Présence qui est la respiration de notre liberté…

Lire plus

Publié dans Général | Laisser un commentaire

Bien-être au travail : la dernière arnaque à la mode ?

Telle est la provocante proposition de Maxime Morand dans une récente chronique. Il souligne que « depuis que nous parlons de bonheur au travail, la souffrance et le burn-out n’ont jamais été autant au rendez-vous. » Et avance que le travail et le bien-être sont « des pôles en tension et non en fusion ». Que l’approche pseudo-humaniste qui consiste à prétendre s’intéresser au bien-être des collaborateurs tout en laissant le champ libre à des modes managériaux et des systèmes dénégateurs de l’humain est un sacré contre-sens…

J’aime beaucoup Maxime Morand. Son parcours est éminemment atypique puisqu’après avoir été prêtre il est devenu responsable des Ressources humaines de plusieurs groupes bancaires, puis consultant indépendant. Son récent livre « Petit guide du leadership provoc’acteur selon Jésus-Christ » est un petit bijou. Si vous cherchez des sagacités parfois fulgurantes sur les entretiens d’embauche, l’inutilité des objectifs annuels, la communication efficace, la manière de faire exploser les double-contraintes, it’s well worth the read !

Pourtant, tout en rejoignant M. Morand dans son analyse, j’aboutis à la conclusion inverse.

Lire plus

Publié dans Général | Laisser un commentaire

Comment est-ce là où vous travaillez ?

Les organisations humaines (les entreprises, institutions, ONGs ou associations) sont reconnues comme « personnes morales » dans notre ordre juridique. La science des organisations confirme cette jolie intuition en reconnaissant que ces entités présentent certaines caractéristiques de la matière vivante, notamment la tendance à l’auto-conservation (homéostasie) ainsi que des interactions causales entre leurs niveaux matériels (infrastructure), fonctionnels (structures, procédures) et immatériels (sens, projet, valeurs).

Un peu comme si chaque organisation avait une mentalité et une logique qui lui était propre, un « je ne sais quoi » difficilement identifiable mais bien présent, influençant de manière sensible les relations humaines et les activités qui s’y déroulent.

Lire plus

 

Publié dans Général | Laisser un commentaire

Vision pour Genève : sous les pavés la plage ?

Le débat politique touffu de notre Canton part un peu dans toutes les directions ; à tel point que l’on peine à trouver un sujet important qui ne soit pas instrumentalisé, pris dans le jeu des oppositions et des rapports de force. Pourtant, dans cette profusion, on discerne mal quelque chose qui relève d’une véritable vision pour la collectivité.

Savoir s’il faut plus ou moins de bagnoles sur les routes, d’entreprises multinationales sur notre sol ou de coupes dans les budgets n’est certes pas anodin. Mais aucune communauté ne connaît d’évolution digne de ce nom sans être portée par une vision fondamentale, une vision qui ait du souffle, qui concerne le sens et les valeurs, qui relève en quelque sorte de son âme.

La politique -et c’est un naufrage généralisé dans les démocraties représentatives- donne l’impression de ne plus savoir que gérer. Or ce ne n’est pas suffisant.

Lire plus

 

Publié dans Général | Laisser un commentaire